VOICI LES LOTS GAGNANTS DU TIRAGE :

1010 : Stylo
1149 : Stylo
1363 : Montre

 

Merci à vous pour votre participation !

 

Vous pouvez vous adresser par mail sur le site :
www.lafanfarecourtelary.ch ou par téléphone
auprès de Mme Rita Moser, Courtelary ( 032 / 944.15.22)

 

Mieux qu’un western ! …

 

Aux sceptiques qui n’auraient pas réservé leurs places par peur de contempler un ensemble vieillissant dont les pistons ne carbureraient plus qu’à l’essence 2 temps, La Fanfare de Courtelary (-Villeret) a clos toute discussion en livrant, à l’occasion de son 150ème anniversaire, un répertoire musical aussi varié qu’original, mitonné de main de maître par son directeur Roland Krüttli, devant pas moins de 170 personnes toutes absorbées par les présentations sonores, visuelles et artistiques de chacun des protagonistes. Une fanfare qui s’était pour l’occasion pomponnée, survolant son âge et son sujet avec un appétit d’ogre et de surcroît sans fausse note, faux rythme ou anicroche !

 

Le succès étant rarement le fruit du hasard, il faut tout particulièrement féliciter le comité d’organisation et plus spécialement le capitaine, Jean-Pierre Tschan, qui a eu le courage de mettre à l’eau une frêle embarcation manœuvrée par un équipage de 6 matelots aux caractères plus ou moins bien trempés, ce qui ne constitue pas un avantage lorsque l’on souhaite naviguer au sec. Soulignons que durant le périple, le capitaine a su emprunter les vents de la confiance, de l’échange d’idées et du compromis qui ont accompagné le navire tout au long de sa traversée, permettant à chacun d’exprimer à souhait : sa vision, ses compétences et son énergie. Et ce n’est donc pas de la chance si samedi, chacun pouvait constater que le paquebot revenait à bon port avec l’ensemble de ses marins, son commandant et un directeur, embarqué au cours de la traversée. Tous avaient pris quelques rides, du grade et de la bouteille surtout ! Ce qui en l’occurrence constitue un privilège lorsque l’on a dans ses rangs un moussaillon dont l’ambition un peu folle est d’y mettre du rêve, des lions, des vaches, un western, des puces en bikini, Eastwood, le Crazy Horse et même Paris dedans ! Et ce pari-là, ils l’ont tous largement gagné ! Des félicitations et des remerciements ont été adressés à Cédric Michel, oscarisé pour l’occasion !

 

Conscients que la réussite n’est au rendez-vous qu’au prix d’un travail acharné, musiciens et bénévoles n’ont pas rechigné à la tâche pour livrer à la population un programme fourni et varié ! Puisque la fête débutait déjà en matinée par quelques fanfaristes traversant Courtelary afin d’y animer les rues ! Dès le midi, grâce à des infrastructures conséquentes et bâties pour l’occasion, c’est autour des tables et en dégustant un repas à l’ombre des feuillus, sous un tipi ou durant une partie de babyfoot géant que la convivialité s’est progressivement installée et ce, jusqu’aux discours officiels de la fin d’après-midi. L’occasion pour La Fanfare d’offrir à l’ensemble de la population un moment de rencontre autour du verre de l’amitié auquel se sont joints les participants de la visite du «Salaire de la Suze », organisée spécialement pour l’événement. Aux environs de 20 heures, le spectacle-gala du soir s’est ouvert sur un film muet en trois volets dont les scenarios originaux, entièrement montés et réalisés pour l’occasion, vivaient grâce à la musique de La Fanfare installée derrière l’écran et se produisant à la lumière de petites lampes-torche ! De l’histoire obscure d’un lutrin en passant par des chasseurs de primes traquant des musiciens, d’un aubergiste nostalgique jusqu’à « flûte au sel », le directeur de fanfare épuisé, qui se fournit en nouveaux membres auprès d’un chef indien, toutes ces histoires portées par la musique magnifiquement synchronisée de l’ensemble musical, ont défini le cadre que s’était fixé le comité : du rêve, de l’humour et de la dérision. La satisfaction des exécutants était à la hauteur des rires d’un public perméable à l’ironie présente tout au long de la projection, immédiatement relayée sans interruption et jusqu’au terme de la soirée, par la folie talentueuse des comédiens « Gilbert et Oleg », se produisant dès la fin du film, en alternance avec le service d’un menu quasi gastronomique, rythmé par quelques prestations de choix de La Fanfare.

 

Les objectifs visés par le comité visaient à susciter de l’intérêt auprès du public pour la société de musique, de présenter un programme différent des habitudes et démontrer qu’une fanfare peut évoluer et vivre avec les thèmes et les technologies de son temps ! Ces derniers paraissaient au terme de la soirée plus qu’atteints !

La Fanfare, par le président de la fête, a tenu à remercier l’ensemble des sponsors, des donateurs, des bénévoles plus qu’efficaces, les amis, les membres, les musiciens ainsi que les familles de ces derniers. Tous ont participé à la réussite de cette soirée ! Un immense merci a été adressé à Gilbert et Oleg pour leur disponibilité, au président, au directeur Roland, multi-oscarisé, au comité : Erika Stalder, Isabelle Gauchat, Rita Moser, Benjamin Rindlisbacher, Daniel Tschan, Jean-Pierre Tschan et Cédric Michel, tous fatigués mais heureux ! Dans les coulisses, les remerciements infinis vont au public pour ses silences émus, ses rires innocents et l’intérêt qu’il a porté à La Fanfare, simplement témoigné par sa présence !

 

Le mot de la fin rappelait le fil rouge essentiel de la soirée : REJOIGNEZ-NOUS !  www.lafanfarecourtelary.ch  

 

Ndlr : La Fanfare ayant connu un problème technique durant la représentation, se recommande auprès de toutes les personnes possédant des films, enregistrements ou photos, de bien vouloir prendre contact avec Cédric Michel par téléphone, SMS ou WhatsApp au 079/834.35.41 ou mail cmichelpeintures@hotmail.com, afin que nous puissions recueillir quelques souvenirs précieux ! Merci à vous. (vous avez la possibilité de lui envoyer directement les fichiers aux liens ci-dessus en indiquant si les documents peuvent également être publiés sur notre site internet ou non)

 


ALMANACH DU TROMPETTISTE 2017

 A l'occasion de notre commémoration, un livret de fête sera 

 édité, sous la forme d'un almanach. Il sera disponible et distribué dans l'ensemble des foyers alentours de Courtelary.


@fanfare.ch

Tout droits réservés ®